Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Archives 2008

/ / /

Le marché est un lieu de rencontre, entre producteurs et consommateurs évidemment, mais également entre producteurs ! C'est ainsi qu'il peut être l'occasion d'échanges inattendus se concrétisant sous forme de produits originaux.

Pour preuve, le marché de Mouthier-Haute-Pierre qui m'a permis de rencontrer Angèle et Patrick Morel, producteurs-cueilleurs dans la haute vallée du Doubs. Cela faisait un petit moment déjà que je songeais à créer un (ou des) fromage(s) de chèvres aux herbes, mais je me refusais à proposer un énième produit aux fines herbes, à l'échalotte ou à la ciboulette, à quoi bon faire des choses qui existent déjà ailleurs ?


Séchoir de plantes (source photographique : les trésors de Bonneille)


Mes connaissances en botanique étant réduites à leur plus simple expression (il est bien loin le temps de l'université où l'on bachottait flore sous le bras le nez dans les prés), et ne disposant pas d'équipements permettant une préparation dans des conditions optimales de mélanges sauvages suceptibles d'agrémenter agréablement mes fromages, j'ai demandé à Patrick et Angèle ce qu'ils pensaient de mon idée... leur avis ne s'est pas fait attendre et le mariage des herbes de la haute vallée de la Loue avec les fromages de la vallée du Lison a donné naissance à deux petits fromages originaux aux arômes à la fois doux et sauvages, la cabriole aux herbes folles et la fleur de chèvre, que vous pouvez découvrir en toute saison à la Bergerie ! Et pour ne pas s'arrêter en si bon chemin, après les feuilles et les fleurs, il ne manquait plus que les graines... c'est chose faite avec un 3ème mélange tout droit sorti du sêchoir de Vuillafans ... laissez-vous dérouter par les arômes acidulés du "p'tit bô aux graines d'ici" !

Le métier de paysan est décidément toujours surprenant et la vente directe une occasion unique de rencontres spéciales. C'est ainsi que j'ai pû avoir le plaisir de faire la connaissance de Claude Ancedy, producteur à quelques kilomètres seulement de la Bergerie de... safran !



Trouver cette épice rare et colorée à deux pas d'ici m'offre l'opportunité de travailler à la réalisation d'un fromage de chèvre qui mettrait en valeur ce mariage local inespéré... c'est décidé, ce sera mon projet pour cet automne, encore un peu de patience donc...

Les 6 premières tommes "tests" ont été fabriquées fin août 2009, la couleur de la pâte est d'un jaune éclatant et les stigmates encore rouge-orangés clairsèment la tome... un essai tout en promesses ! Il n'y a plus qu'à attendre quelques semaines pour découvrir le goût de ce mariage étonnant.

Partager cette page

Repost 0
Published by